Tyson Smith | "L'homme et le loup"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Tyson Smith | "L'homme et le loup" Empty Tyson Smith | "L'homme et le loup"

Message par 

Tyson Smith
le Sam 9 Sep - 16:45

VILAIN
Tyson Smith


Pseudonyme: Orange
Age: 37
Nationalité: Japonaise (Origine: Américain)
Date de naissance: 04 Avril
Aime: L'alcool et parler / Tuer
Aime pas: Orange / Tyson
Style de combat: Ne combat pas / Corps à corps
Signes distinctifs: Brûlure sur le visage. Crâne chauve. Gros muscles.
Krieg dans Borderlands 2

Caractère

"Cours petit agneau, cours. Le loup arrive." Nikolas. Depuis combien de temps je t'ai pas vu. Et tu m'envoies une petite boite ? Bordel, il se passe quoi. "La meute est de retour" J'ai tué la meute. "Les loups sont en liberté" Les loups ? Bobby a totalement disparu et Orange il... "Consulte cette boite. J'ai cru comprendre que tu aimes les souvenirs." Des archives ?  "Signé, ton vieil ami Nikolas" Tout tes amis meurt, je ne veux pas en faire parti. Il parle des loups, mais Bobby a trop peur de Orange pour le contacter. Ou alors il joue lui aussi sur les mots. Tyson et Orange. Les loups. Tyson n'a rien d'un loup, c'est juste un petit con alcoolique. Il est plutôt calme, même si il arrive pas a fermer sa grande gueule. Et c'est pas ses insultes qui manquent. L'argent il s'en fout, les femmes aussi. Non, c'est l'alcool qu'il aime. Boire pour oublier qu'Orange existe.  Il préfère prendre la vie comme elle vient, une bouteille à la main. Si son alcoolisme est un défaut, je n'ai rien à dire de ses stratégies et tactiques. Tout ses plans marchent, et il a toujours quelques coups d'avance, mais seulement si il est sobre. C'est un cas spécial, il ne peut pas marcher dans la rue sans que on le remarque, en même temps un gars de sa carrure c'est pas vraiment discret. Je sais pas si on peut dire de lui qu'il est social. Il accepte les gens ou pas, même si son racisme est légèrement ancré dans ses paroles, il considère tout le monde comme égaux. Tous des humains, faibles, insignifiants. Il s'amuse comme il peut, et quand sa tourne mal, Orange prend le relai. Orange. C'est lui le loup. Muet. Fou. Sanguinaire. Créatif. Je sais pas comment le décrire non plus. A vrai dire ce n'est qu'un masque. Mais ce masque est conscient qu'il n'est qu'un masque. Orange, c'est lui le loup solitaire. Il ne fait pas parti de la meute, trop faible, trop fragile selon lui. Tyson aime l'alcool, lui le sang. Si l'un fait couler de la vodka dans son verre, l'autre fait gicler le sang sur les murs. Tout est une arme qui lui sert à éliminez ceux qu'ils ne méritent pas de vivre, c'est à dire tout le monde. Il n'attend que sa mort. Il veux que le masque se brise. Il cherche quelqu'un d'assez puissant pour le vaincre, quitte à submerger le sol du sang des faibles. Mais bon, ce n'est qu'un masque. Tyson ne peut vivre sans Orange, et Orange doit vivre avec Tyson. Le calme et la colère. Le stratége et l'éxecuteur. Le bruit et le silence. L'homme et le loup. Tout homme doit mourir.

Physique

Bon sang ! Tyson, enfoiré ! Tu pouvais pas juste crever... Bon... Bah j'ai plus qu'a trouver ce que tu compte faire maintenant. Et cette boîte c'est tout ce que j'ai...

Archives: Dossier "Tyson Smith", prisonnier n'451208.

-Fiche "Description":
Cette description date du jour de l'emprisonnement du prisonnier:

Homme; Blanc; 1m80; 94kg; Physique musclé: Jambes solides, torse entretenu, grosses épaules, bras puissant, mains usées; Tatouages dans la pomme de chaque mains, représentant des sceaux (Motifs sataniques ?); Plusieurs cicatrices visibles sur le corps : Torse, dos et bras.
Chauve; Imberbe; Cicatrice d'une brûlure sur la joue droite, dévisageant; Aucune autre marque ou cicatrice visible. Visage assez propre, peu abîmé (Lié au port d'un masque ?); Ce putain de masque, il n'est pas dans tes affaires personnels. Tu l'avais pas avec toi ? Œil droit blanc, suite à la brûlure, mais fonctionnel; Œil gauche marron; Sourcils épais, froncés; Nez normal; Bouche fine; Dentitions blanches; Aucune anomalie détecté lors des tests médicales.

Lors de son arrestation, le prisonnier était dans la tenue suivante:
Sweat avec capuche noir, longues manches; T-shirt blanc en dessous; Pantalon usé; Ceinture orné d'une boucle massive en argent, représentant un crane; Bottes en cuir; Petite sacoche attaché à la jambe gauche, contenant des bandages longs et solides, ainsi qu'une petite liasses de billets. Tu tue à tour de bras pour un paquet de thunes et tu n'as que quelques billets sur toi, c'est drôle non ?

Un grand sac de sport fût saisi, contenant des papiers d’identité et des lettres codées dans les poches latérales. La grande poche est rempli avec de l'équipement de bricolage, une bouteille d'eau, des déchets alimentaires, des affaires de rechanges, des gants en latex, un équipement étrange ressemblant à une dorsale, un masque à gaz, Le sac de sport est la, mais pas le masque. Tu es content, tu as retrouvé ton masque ? et une mallette en cuir. Cette dernière contenait un Colt Snub (revolver compact, canon court, 6 coups) et un sachet rempli de munitions.

-Disque "Témoignages":
Des témoins ? C'est ironique..

-"[...] Il avait un sweat noir, avec la capuche sur la tête, mais je suis sûr que c'était lui, il avait la même brûlure. Mais sinon il était habillé comme un civil quoi... [...] En détail ? Bah je sais plus trop, un jean noir, des bottes en cuir et.. une ceinture ! Une ceinture en argent avec un crâne. Je m'en souviens, elle faisait peur...[...]" C'est pas de la ceinture qu'il faut avoir peur.

-"Alors c'était la nuit, mais je vous assures que c'était celui sur la photo. Alors il était sur un banc, avec un autre homme, ils discutaient, mais j'étais trop loin pour entendre. Ils étaient éclairés par un lampadaire pas loin du banc. Un chauve et un blond, qui ressemblait à un étudiant. Lui, avec le truc sur le visage, il était habillé normalement, avec une veste noire. Il avait le dos courbé, les jambes écartés avec les bras qui pendaient, touchant presque le sol. Il semblait fatigué, ou endormi, alors que l'autre homme était complètement stressé, ses jambes n’arrêtaient pas de bouger.[...]"

-"Je l'ai croisé quelques fois, il prenait mon bus pour aller en ville. Il a pas l'air super amical, il était souvent habillé en sombre, avec ses bottes et son sac de sport. [...]"

-"Un soir comme les autres je sors les poubelles, et je le voit dans la rue, j'ai pas osé faire un bruit. Il attendait devant la maison de mon voisin.  Il avait un téléphone à la main, et un gros pistolet dans l'autre. J'ai posé tout doucement mon sac poubelle au sol, sans un bruit, pendant qu'il était au téléphone. Alors j'ai pris mes jambes à mon cou et je suis rentré chez moi. En sécurité, j'ai regardé par la fenêtre, il était plus là. Alors j'ai hésité à appeler la police, et la j'ai vu des genres de flashs dans les fenêtres de mon voisin. J'ai rien entendu, il doit avoir un putain de silencieux. Il est sorti et a fuis avant même que la police chope mon adresse. Dans l'heure, on retrouve mon voisin d'en face, trois balles dans le corps. Ca fait froid dans le dos. Vous êtes sur il est en taule ?"

-"J'ai compris plus tard qu'il y avait un braquage dans la banque, alors que j'étais garé devant en attendant ma femme. Le braquage fût rapide, que quelques minutes. Ils sont sortis en courant, armés jusqu'au dents, alors que l'alarme ce mit à sonner. Ils étaient quatre, tous masqués. [...] Ce masque la, oui ! Lui il avait cet espèce de masque à gaz. Sa tenue c'était un simple t-shirt, des bandages sur les bras, et un truc en fer autour du cou, j'avais jamais vu ça. Son pantalon ressemblait un peu à un jogging, et il avait des bottes je crois. Enfin je sais plus. [...] Les trois autres ? Y'avait une fille, et elle était bien foutu ! Elle avait [coupure].

Les autres je m'en fout. C'est Tyson qui m’intéresse. J'ai rien appris de nouveau la.


Histoire

Il ne reste qu'une petite boîte noire. "Enregistrements séances psy n°451208". Des disques ?  Bah putain ! Je vais enfin savoir ce qu'il prépare !

Disque n°1: Une pièce blanche, une table et deux chaises, une lumière blanche et le caméscope dans le coin je dirais, face a mon vieil ami. Magnifique pantalon orange, ta couleur préférée.

-Bonjour, je me présente, Octavius Richard, psychologue. Vous et moi allons avoir des séances hebdomadaires pendant un certain temps que je défini, selon votre humeur à coopérer. Mon travail avec vous est assez simple : Que s'est-il vraiment passé ? Vous avez était condamné pour les délits suivants: "tentative de crime organisé", "dégradation de biens publics", "association de malfaiteurs", "mise en danger délibérée de la vie d'autrui",  et enfin "exhibition publique". J'ai oublié quelque chose ?
-Je vais te crever.
-Menace de mort aussi, je note. Alors, vous le savez aussi bien que moi, cette liste est bien incomplète. Il manque tout les crimes affreux et meurtres de sang froid que vous avez fait. Mais même la présence de témoignages affirmant vous avoir vu ne sont pas des preuves suffisantes. D'ailleurs, il n'y a aucune preuve. La seule chose que l'on peut retenir c'est que vous avez était en contact avec une arme d'un certain modèle, et que beaucoup de personnes sont mortes du jour au lendemain, tué par ce même modèle d'arme. Mais cette arme est très courante dans ce pays, vous le savez bien.
-Vous m'accusé à tort. Vous essayez de me faire plaider coupable ?
-Vous êtes coupable. Je ne sais pas encore comment, ni si vous derrière tout ces crimes inexpliqués, mais je sais que c'est vous. Bon, reprenons depuis le début: Nom, prénom, âge.
-Tyson Smith, 37 ans.
-Vous mentez ! Vos papiers sont faux et nous avons trié les actes de naissances de votre pays: Aucun Tyson Smith né il y a 33 ans ne correspond à votre identité.
-Tout les actes des USA ? En quelques semaines ? Et c'est moi le menteur.
-C'est une fausse identité, vous le savez bien. Alors, dites moi la vérité !
-Je la connais pas ta vérité. Il n'y a pas de vérité, seulement des points de vues.
-Et le point de vue de la Justice vous a jugé dangereux, et vous êtes coincé ici pour un paquet d'années. Alors dites moi tout ce que vous avez fait, et je ne vous embeterai pas plus longtemps.
-J'aurais bien aimé tout vous dire, et prendre des années en plus car la caméra filme toute notre conversation, mais c'est bête j'ai rien à dire.
-Si vous vous décidez à tout me dire, le temps de votre peine n'augmentera pas, je vous le jure.
-Et je te jure que je vais te crever.
-La séance est fini. Un garde va vous ramenez dans votre cellule adorée. Au revoir.
[Le psychologue sort de la pièce, le détenu reste immobile.]
Vu le nombre de disques, y'a pas eu beaucoup de séances.

Disque n°2: Même pièce, même angle de caméra. Mon petit prisonnier est assit, enchainé, alors que le psychologue sourit, debout et libre. Assez ironique cette situation.

-Nous revoila, 7 jours plus tard. Votre séjour en prison vous plait ?
-J'adore.
-Mais c'est super comme nouvelle. Moi aussi j'ai des nouvelles: On a trouvé le repaire de votre gang.
-Ancien.
-Oui ancien repaire si j'ai bien compris. Certains membres de votre gang...
-Ancien gang.
-Oui, c'est pareil. Je disais, certains membres ont été retrouvés. Tués. Dans la planque du gang.
-Amélia, Igor et Hector.
-Comment savez vous ?
-Ils n'auraient pas du revenir.
-Attendez, expliquer moi.
-C'est de la faute de Ji. Tout est de sa faute.
-Mais qui est-ce Ji ? Et comment vous avez tout deviné ?
-[silence]
-Vous ne voulez pas en parler ? Vous savez, on risque de se voir pendant longtemps, et encore plus longtemps si vous gardez le silence. Votre dossier est déjà bouclé, on ne peut pas vous rajouter une peine ou quoi que ce soit. Si vous nous aidez, on peut même raccourcir votre peine.
-[silence]
-Reflechissez bien à ce que je vous dis. Au revoir, Monsieur Smith.
Il veut rien dire. Allez, crache le morceau p'tit con.

Disque n°3:

-Bonjour ! Vous allez bien ?
-Je vais tout vous dire sur le gang: Ji est le chef du gang. Il y avait aussi Lady, Bobby...
-Attendez ! Laissez moi prendre des notes s'il vous plaît. Il était pas prêt. Reprenez je vous prie.
-La Meute, le gang, avait comme chef Ji. Il y avait quatre autres membres: Lady, Peter, Bobby et Saccage. Et après ils avaient de la main d'oeuvre extérieur, Amélia, Igor, Hector et l'Inconnu.
-Si tout ce que vous me dites est vrai, tout les membres sont morts ?
-Jack non, Bobby je sais pas, et l'Inconnu est encore en vie.
-Ji c'est bien Jack, on est d'accord ? Et Bobby c'est qui ?
-Jack, ou Ji on s'en fout, a engagé Bobby en tant que chauffeur. Lors du dernier casse il a voulu aider l'Inconnu à s'enfuir. Ca a mal tourné, Jack les a cramé et Bobby s'est enfuit. C'est un filou, Jack n'a pas du le retrouver.
-Le dernier casse c'est bien le fameux "Bain de sang" ?
-C'était un piège. Depuis des mois le gang était dans la merde, le dernier casse ayant foiré. Ji a donc eu la meilleur idée de sa vie: Eliminez tout les témoins. Mais il savait que son pion aurait refusé de tuez tout les membres du gang, alors il a bossé seul sur ce plan. Un simple casse. Mais un seul d'eux avait des munitions.
-Pourquoi ne pas les tuer dans la planque ? Pourquoi préparer un faux braquage ?
-Dans la planque, tout le monde auraient eux un moyen de fuir; ou même de se défendre. Et puis c'est une très bonne couverture, qui fait les titres dans journaux : "Un braquage tourne mal, le gang s'entretuent." Vous l'avez dit vous même: "Le Bain de sang" Mais ce con à oublié un détail : L'Inconnu.
-C'est déjà beaucoup d'informations ! Pourquoi un tel changement d'avis ?
-Ok, j'ai compris, je parle plus.
-Non mais c'était une simple question, c'est juste que votre comportement est assez étrange.
-[silence]
-Vous prenez tout au pied de la lettre.
-Je choisi bien mes mots, c'est différent.
-Je vois ça. Bon, merci pour les informations. A la semaine prochaine.
C'est vrai. La semaine d'avant il n'a pas laché une info, et la il déballe son sac ?

Disque n°4:

-Bonjour Monsieur Smith. La prison n'est pas trop invivable ? Tout va bien ?
-Si tu veux taper la discute, ramène de la vodka. Ou alors ferme ta gueule et écoute.
-Calmez vous ! Vous avez du oublier qui je suis par apport a vous ! Je...
-Tu n'es rien du tout. Juste un humain parmi d'autres. Aussi mortel que les autres. Mais je t'avoue que tu as l'air moins con que les autres. Alors ne fais rien de stupide, prend ton calpin et note.
-Mais.. Je.. D'accord. La soumission. Il apprend vite.
-Je t'aime.
-Je ne crois pas que ce soit le sujet monsieur...
-Ta gueule. J'ai pas fini. Je t'aime. Le seul souvenir de mon père c'est cette phrase.
-Et votre mère ?
-Son visage au sol dans une marre de sang, la gorge tranchée. En réalité je ne sais pas comment réagir. J'ai toujours vécu dans l'idée que Ji était mon père, que la société n'accepte pas les gens comme moi, et que la mort c'était pas si grave que ca.
-Les gens comme vous ? Chacun est unique.
-Et pourtant y'a des blancs, des noirs, des bridés, et des ombres. Et je fais parti de la dernière catégorie. La société ébloui par la lumière a peur de l'ombre.
-Je ne comprends pas bien.
-Je t'ai jamais demandé de comprendre. Mais t'a raison, c'est pas le sujet. Tu veux savoir quoi ?
-Non, non, non. Continuez. Je suis votre psychologue, pas un simple policier qui vous soutire des informations en garde a vue. Vous avez d'autres souvenirs de vos parents ?
-Ji efface les souvenirs. Vers mes 14 ans, je suis rentré chez moi en vélo. J'entendais des bruits de pas dans la cuisine, et des sanglots. J'ai voulu sortir, mais à peine retourner il avait fermé la porte. Puis j'ai le souvenir d'être attaché à une chaise, mes parents accroupi devant moi. Je t'aime. Et hop. Deux cadavres. Et puis je suis dans le jardin, m'entrainant au lancer de couteaux.
-Comment ? Alors si j'ai bien compris...
-Ta bien compris. Il supprime les souvenirs. Il est venu au States, a tué mes parents, ma kidnappé. Et j'en avais aucun souvenir. Mais il est vieux. Son alter s'est brisé. Mon esprit est brisé. Je n'arrive pas a différencié le vrai du faux. Mais je cherche plus a comprendre. J'ai trouvé ma vérité, et dans cette vérité, quelqu'un doit mourir. Le sang va couler. Le sang doit couler.
-C'est irréaliste.
-Tellement que en ce moment je suis en face de toi. Tu serais déjà un cadavre si j'avais pas ses chaînes.
-Je suis tellement heureux de savoir que vous avez ses chaînes. Vous voulez continuer ?
-Tu veux savoir quoi ?
-Tout.
-A la semaine prochaine alors. Et oublie pas la vodka.
-Très marrant. Au revoir Smith.
Le sang coulera.

Disque n°5:

-Putain t'a vraiment pris de la vodka.
-Bonjour Smith. Effectivement, c'est de la vodka. Elle ne vaut pas chère non plus, c'est pas la meilleure qualité.
-File la bouteille et détache moi.
-Venant de quelqu'un qui a juré de me tuer, je me dois de refusé, comprenez moi.
-Je te jure que je te tue pas aujourd'hui.
-C'est tentant. Mais non. Par contre, vous pourrez en boire une fois que j'aurais mes réponses, et que je ne serais plus dans la pièce, bien sûr.
-Tu veux le sens de la vie ?
-Je crois que le prix de cette bouteille est d'environ 42 dollars américains.
-Tant que y'a deux chiffres, je suis content. Allez grouille toi, j'ai soif.
-Et moi je veux tes réponses. Voici une petite liste de tout les crimes non élucidés ayant le même mode opératoire: Intrusion dans la scène de crime. Execution rapide, arme a feu ou pas. Fuite. Aucune trace. Aucun témoin pouvant prouvé qui est le tueur. C'est toi n'est ce pas ?
La liste est trop petite, c'est pas lui.
-Non, j'ai rien fait. J'ai aidé dans un braquage, j'ai fait une erreur, et on m'accuse de tout ces crimes. Nique bien ta mère la justice.
-Je vois que vous n'etes pas d'humeur. Au revoir Smith.
-Laisse la bouteille en partant.
-Je ne donne pas de la vodka gratuitemant.
-Je sais qui c'est.
-Bah voila ! Tu vois que quand il faut tu en sais des choses.
-L'Inconnu. Le pion de Ji.
-Et qui est l'Inconnu ?
-Je crois que le principe d'être inconnu c'est que personne ne te connaisse, mais tu me fais douter.
-Très drôle. Si t'a pas son nom, tu sais au moins à quoi il ressemble non ?
-Il aime la vodka. On buvait souvent ensemble. Il porte un masque tout le temps. Je crois que Ji veux vraiment pas que on connaissent son identité.
-Il cache son visage, mais son corps, tu pourrais décrire sa carrure ?
-J'aimerais bien avoir ses muscles. Le mec si il tue pas il pousse à la salle, c'est sur. J'aime bien son masque, j'en ai un aussi, j'aime bien mon masque. La Meute, si on enlève les braquages, c'était des gars cool. Mais la seule fois où je les aide, tout le monde crèvent. Tu me sers un verre ou tu n'es pas satisfait ?
-Va pour un verre. Tu peux me dire autre chose sur la Meute ?
-Bah j'ai tout dit je pense: Ji, Lady, Peter, Bobby, Saccage, Amélia, Igor, Hector et l'Inconnu. Allez libère moi.
-Ce fameux Ji, c'est Jack Nillon n'est-ce-pas ?
-Bingo. T'as fais comment pour le trouver ?
-Les données sur l'ordi de Peter on pas mal aidé la police. Ils ont retrouvés Ji d'ailleurs, trainant dans des bars aux dernieres nouvelles. Mais bon, il faut l'attraper maintenant. Si il trouve une nouvelle équipe, ca va pas être du gateau.
-Il aura pas le temps. L'Inconnu va lui foutre un chargeur dans le crâne, ca risque d'être magnifique. Et quand je dis chargeur, je parle pas d'un pistolet ! Bon, tu m'enlèves ces chaînes ?
-Je ne suis pas encore en dehors de la pièce.
-Si tu le fais, je te dis mon plus grand secret. Et en plus j'ai promis que c'est pas aujourd'hui que je te tuerai !
-J'ai étonnament pas confiance en toi.
-Mec ! Je rigole ! J'ai jamais tué personne. Si t'enlèves le braquage, j'ai volé un stylo en primaire.
-Tu as des souvenirs de ton enfance tout d'un coup ?
-Ok, c'était un portefeuille dans un marché, mais c'est bon c'est pareil mec, c'est juste de la thune.
-J'ai juste à crier et les gardes entrent pour te neutraliser. Fais pas le con.
Rest in peace petit innocent... J'ai rien dit, tu préfères le goût de la vodka au sang.
-Tu vois, inoffensif. Juste un peu alcolique. T'avais pas besoin de mettre une baltringue dans ma cellule pour savoir si j'allais l'égorger vif. Je suis pas contre toi.
-C'est pas contre toi, mais j'avais et j'ai quand même un peu peur.
-Je sais ! C'est la cicatrice ?
-Les muscles.
-Ah, c'est vrai qu'ils font peur. Ca marche, c'est cool. Au revoir l'Octopus.
-T'es pas le premier à faire cette blague. Au revoir, et bonne boisson.
-42 dollars, c'est pas le luxe mec.
Il fait copain copain ? Il a un plan. Je suis dans la merde.

Disque n°6:

-Encore une bouteille ? Tu me gates !
-Bonjour Tyson. Toujours de bonne humeur je vois.
-Tu m'offres un cadeau, je ne peux que sourire.
-Trinquons ! J'ai de bonnes nouvelles. Ji est en garde à vue. Il a tout avoué, il va passer devant le tribunal bientot. Toute cette histoire est fini. Il ment.
-La Justice ne peut pas juger cette homme. Mais bon, ce ne sont pas mes affaires. Trinquons !
-Il a tout avoué.
-Oui j'ai compris.
-C'est toi l'Inconnu.
-Quoi ? Mec t'es pas sérieux, si j'étais l'Inconnu, ton sang remplacerai le sol.
-Tu as raison, je ne suis pas sérieux. Mais j'avais encore un doute. Excuse moi.
-Tu seras excusé si tu m'amènes de la vrai vodka. 3 chiffres. La semaine prochaine.
-J'ai pas un assez gros salaire. Au Japon c'est cher la vodka.
-Fais un braquage, ca rapporte gros. Bon, sinon tu as d'autres nouvelles ?
-Non, j'ai une requête. Des prisonniers sont soupsconnés de préparer une évasion. Trouve les, et tu auras peut-être 4 chiffres pour ta vodka.
-Moi aussi j'ai une requête. Mon masque, tu me donnes mon masque, je te donne tout les noms que tu veux. Pas besoin de 4 chiffres, 3 c'est déjà bien. 3 et un masque.
-Deal. Tu veux parler de quoi d'autre ? On a encore quelques minutes.
-Je peux pas finir la bouteille tout seul, et ton verre est vide.
-Je suis en service.
-Ton boulot c'est de m'aider psychologiquement. J'ai besoin de toi.
-T'es con. Donne moi cette bouteille.
Tu n'es pas Tyson.

Disque n°7:

-Mon ami ! Aujourd'hui est un jour spécial !
-Pourquoi donc ?
-T'as pas pris la même bouteille que d'habitude, donc tu sais que j'ai ce que tu veux.
-J'éspère que tu as ce que je veux.
-Tu l'as ?
-La bouteille ou le masque ?
-Tu vas rire mais j'avais déjà oublié la bouteille ! 3 chiffres ?
-109 dollars je crois. Tu me coutes cher comme patient.
-Le seul prix que tu ne peux pas payer c'est celui du sang. T'ouvres quand la bouteille ?
-Les noms.
-Ils sont deux. Le masque, un nom, la bouteille, le deuxième nom.
-Deux ? C'est peu pour une évasion.
-C'est vrai, mais bon, c'est aujourd'hui leur évasion. Donne moi vite ce masque et cette putain de bouteille, ou tes deux petits délinquants auront disparu.
-Tiens, c'est bien ce masque non ?
-Magnifique. Il ressemble à celui de l'Inconnu. C'est Ji qui donnait les masques.
-Je m'en fout ! Le nom !
-Satoshi Mumei.
Au revoir petit psychologue, le monstre à mis son masque.
-Satoshi ? Mais. C'est ton voisin de cellule ! Et alors le deuxième, c'est qui ?
-Je crois que le principe d'être inconnu c'est que personne ne te connaisse...
-L'Inconnu ! A L'AI...
Personne ne t'entends crier. Personne sauf lui. C'est la magie du silence... Ouch, résistante la bouteille.
-OÙ IL EST ? OÙ EST JI ?
-Tu m'étouf.. Lache m..
-OÙ ?
-Musu..tafu...
-Merci. Je tiens toujours mes promesses. Je choisi bien mes mots. Je vais te crever.
Non. Non... NON ! POURQUOI TU LUI A DIS OÙ JE SUIS ? ENFOIRÉ  DE NIKOLAS ! ENFOIRÉ  DE TYSON ! VOUS ARRIVERAIS JAMAIS À  ME TUER !

Dans la vrai vie: 
Prénom / Pseudo: Zoa
Age: 17 ans
Multicompte ?: Pas pour l'instant.
Détails importants non mentionnés:
Tyson doit mourir.

Tu as lu le règlement ? 
Pavé césar

Code by Frosty Blue de never Utopia


[/i][/i]
Tyson Smith
Tyson Smith
Orange


Disponibilité : 1/5 RPs en cours.
Double-Compte : -
© Crédits de l'Avatar : [Krieg (Borderlands 2)]

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum